Mettre fin à l'auto sabotage


Vous avez des schémas malheureux qui se répètent? Vous vous êtes reconnue dans certains points, c'est pile ce que vous faites? Ou c'est une vague impression que vous y êtes quand même pour quelque chose? Ça mérite de creuser!


Comment vous sabotez-vous?

Quand on connaît sa tendance, c’est plus facile à repérer qu’on part dans son travers. Pour ma part, quand je trouve un intérêt subit à passer la serpillière, c’est suspect.

Reprenez la liste de l’article précédent Les signes que je suis en train de m’autosaboter et notez votre fonctionnement


Trouvez l’objectif plus grand

Trouvez là où ça bug. Rappelez vous: tous les humains aspirent à deux choses: ne pas souffrir et être heureux. Lequel priorisez vous? De quoi vous préservez vous?

Poussez le raisonnement jusqu’au bout.

Que ce passerait-il si vous réussissiez? Qu’est ce que ça ferait de vous? Si au contraire vous échouiez? Quel est l’enjeu? Parfois on a simplement peur de perdre ses proches, comment ils prendraient cette nouvelle version de vous.

Est-ce que cette loyauté vous fait du bien? Elle vous en a peut être fait un temps. Mais maintenant? A quoi correspond elle? Qu’est-ce qu’il se cache derrière cette loyauté? Le besoin d’être acceptée? De prouver que vous êtes une bonne personne?...


Il y a les raisons évidentes, qui vont venir toutes seules. Et puis les plus profondes qu’il faut aller chercher. Ce n’est pas évident de les mettre en évidence car l'œil ne voit que ce que l'esprit veut voir, mais quand on le fait on réalise d’un coup les schémas qu’on a répété, pour enfin en sortir.


Voici 2 façons pour laisser parler votre inconscient selon vos préférences:

  • Par l’écrit sur une feuille ou dans un carnet, vous commencez à me connaître, c’est une technique que j’apprécie particulièrement pour vider tout ce qu’on a dans la tête et en garder trace

  • Par l’oral, où vous vous enregistrez

Faites comme si vous répondiez à une interview sur votre parcours, où vous devez développer les réponses pour vos fans. Et répondez à ces questions plus haut: tout ce qui vous a empêcher de réussir, la réaction de vos proches… Développez, argumentez.

En vous prenant au jeu, une partie de vous se projette dans la réussite. Et une autre partie de votre cerveau se trouve aux commandes pour les réponses et c’est dans ces bribes de phrases que l’on trouve les plus belles pépites. En vous ré écoutant ou relisant vous serez surprises de dépister des pensées, croyances ou conflits d'intérêt que vous n’aviez jamais vu.


Comment réussir?

  • Autorisez vous à échouer

Ca peut paraitre étrange mais l’échec fait parti de la réussite. Il vous donne les indices des choses à corriger pour vous en rapprocher. En fait la réussite n’est que le sommet de l’iceberg. Sous la surface de l’eau il y a chaque marche gravie, tout ce que vous avez appris de vos échecs qui vous a permis de grandir. Soyez patiente avec vous même. La réussite viens de la persévérance. Les gens qui ont réussit le savent bien. Alors apprenez à faire preuve de bienveillance lucide dans votre façon de vous parler. Un discours encourageant et une analyse judicieuse vous permettront de gravir des sommets.


  • Autorisez vous à être heureux

Qd vous vous empêchez d'être heureux pour ne pas blesser l'autre vous ne le rendez pas plus heureux. Mais vous envoyez le message à votre cerveau "ne réussis pas". Choisissez plutôt d’être heureux et de partager votre bonheur avec les autres. Vous savez ce qu'on dit "le bonheur est la seule chose qui se multiplie lorsqu'on l'on partage".


  • Travaillez vos croyances et vos peurs

Votre façon de vous voir, vos généralités sur la vie qui deviennent des prophéties auto réalisatrices. Certaines vous ont peut être été utiles à court terme, en donnant un sens à la souffrance, mais deviennent limitantes à long terme en faisant se répéter cette souffrance. Est-ce que votre enjeu mérite de passer à côté de cette réussite? Comment composer avec? Souvent les peurs qu’on a nous font imaginer des scénario qui ne se produisent jamais. Alors est-ce qu’il ne serait pas temps de lâcher?


  • Connaissez-vous par cœur

Plus vous connaissez vos valeurs, plus vous avez une connaissance pertinente de vos forces et zones de vulnérabilités, de vos fonctionnements, du pour quoi vous faites les choses... Plus vous serez à même de repérer vite ces schémas quand ils se présentent.


Ne faites pas l’erreur de figer votre avenir, vous avez le pouvoir de changer les choses. Vous êtes merveilleuse, reprenez votre vie en main, il est temps pour vous de rompre avec vos schémas malheureux pour vous épanouir pleinement.


Marina

Qui je suis

Mes accompagnements

19 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout