• Marina Martin

Moins appréhender le regard de l'autre en 12 points

Mis à jour : 26 déc. 2020



Vous avez le sentiment d’être jugé en permanence? Vous redoutez l’opinion de l’autre? La menace de son regard tyrannique plane sur votre vie?

Entre ce qui pourrait se passer et ce qu’il se passe réellement c’est tout un monde. Dès lors comment pouvez-vous remettre l’autre et son regard en perspective?


1/ Ils vont voir vos défauts ?!

Vous attendez avec crainte qu’ils confirment vos pires doutes. Leur avis a tant d’impact parce qu’il vient appuyer sur un sujet sensible chez vous. Sur un autre sujet, ça glisserait sur vous comme l’eau sur les plumes d’un canard.


2/ Ce que l’autre pense…ou ce que vous pensez qu’il pense?

Vous n’êtes pas devin. N’interprétez pas ses silences. Si l’autre ne dit rien ce n’est pas nécessairement un reproche silencieux. C’est peut-être parce qu’il ne l’a pas remarqué ou qu’il n’a rien à dire.

Plutôt que de deviner, à côté de la plaque, si l'avis de l'autre vous importe, interrogez-le sur le fond de sa pensée. Il sera sûrement flatté de la considération que vous lui apportez.


3/ Le passé ressurgit

Vous avez fait l’expérience de vives remontrances ou humiliations par le passé du coup vous appréhendez que ça se reproduise, ou pire, que ce soit généralisé? Faites le clair sur ce sujet et votre passé qui vous fait voir à travers ce filtre biaisé, alors que vous avez dû avoir des retours positifs de nombreuses fois. Car vous savez quoi? La plupart des gens sont bienveillants. Et les médisants? Ce n’est quand même pas peur avis que vous allez prendre en compte !


4/ L’indifférence, ça vous dérange?

L’autre n’est pas à vous guetter, tapis dans l’ombre en se frottant les mains d’avance. Gnak gnak gnak! La plupart sont trop occupés par leur vie et leur personne pour faire attention à vos moindres changements, décisions ou faux pas. En d'autres termes, ils s'en foutent. C'est vous qui vous bloquez, tout seul.


5/ Peur de comment vous allez être perçue?

Ce que l’autre pense de vous ne détermine pas ce que vous êtes. Votre valeur ne dépend pas de l’approbation des autres. Vous n’êtes pas ce que les autres pensent de vous.


6/ Leur vision

La façon de voir le monde dépend de son baromètre intérieur. Trop romantique ce film ? C'est justement ce que vous aimez. Trop foncé ce bleu? C'est précisément ce que vous trouvez joli.

L’autre ne détient pas la vérité. Il a le droit de ne pas aimer. Ce n’est pas pour autant que vous devez être du même avis ou changer. Chaque avis est unique et légitime. Et il évolue.

Enfin pas tout le temps. Certains n’arrivent pas à changer de regard. Vous voyez de quoi je parle n’est-ce pas?! Ceux qui vous ont connu à 5 ou 15 ans, et ne voient pas que vous n’êtes pas la même à 35 ou 40 ans ?!


7/ Leurs visions

Vous l’avez compris, les regards des autres sont multiples et impermanents. Demandez leur avis aux 20 prochaines personnes que vous croiserez, vous aurez un large éventail de points de vue. Alors autant se fier au vôtre plutôt qu'à celui aléatoire des autres.


8/ Leurs avis ne vous concernent pas forcément

Certains critiquent pour se sentir supérieur. Ou plutôt moins inférieur. En baissant la valeur de l’autre ils cherchent à réduire le fossé avec leur propre valeur, ou plutôt celle qu’ils n’ont pas.

Il y en a qui auront toujours à redire. Qui seront toujours pessimistes, insatisfaits, faisant même passer ça pour du bon conseil et vous éviter des déconvenues.

(Voir article: Ce qu’on voit chez l’autre, c’est soi)


9/ Vous avez peur qu'on ne vous aime plus ?

Ceux qui vous aiment vraiment, vous aiment pour qui vous êtes. Avec vos particularités et votre droit de changer, d'évoluer. Les autres aiment simplement que vous vous comportiez comme ils le souhaitent.


10/ Entourez-vous des bonnes personnes

“Allez où vous êtes célébré, pas juste toléré”. Ayez un cercle qui partage votre vision. Entourez-vous de personnes qui vous valident, qui pose un regard sur vous qui vous libère, avec qui vous vous sentez bien et pouvez être vous-même naturellement. Et le jugement de l’autre autour sera alors nettement plus léger à supporter.


11/ On s’en fout!

Une chose qu’on oublie trop souvent: la seule à décider pour votre vie c’est vous. Le seul regard qui compte, c’est le vôtre. Alors soyez fière de vous et contentez-vous de retenir les encouragements et le positif.

Une citation que j’adore: “ Je me fiche de ce que vous pensez de moi, sauf si vous pensez que je suis géniale. Dans ce cas, vous avez raison.”


12/ Retenir le constructif

La remise en question, bien qu’elle ne doit pas être plus que de raison, est utile. Quand vous visez une amélioration, sachez solliciter l’avis de ceux que vous estimez meilleurs que vous dans le domaine où vous souhaiter un retour. Il pourra alors être pertinent.

Et souvenez-vous:

- Les critiques constructives ne blessent pas

- Elles portent sur un sujet précis à un moment donné

- Et ne s'en prennent jamais à qui vous êtes

Alors, dans quel point ça buchait ? Rassurée? Alors foncez révéler au monde qui vous êtes et rappelez-vous que vous êtes merveilleuse !

(Voir article 10 exercices pour vous affranchir du regard de l'autre )

Marina

Qui je suis

Mes prestations

10 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Ethique & Engagements 

Mentions légales 

© 2015-2021 by Marina Martin, Hypnotist & NLP Practitioner.